Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 09:01

 DSCN0593

 

La lumière et la chaleur sont de retour, et avec elles l'envie de douceur, de langueur, de nonchalance...

C'est bon, et ça soulage. Même si le monde ne va pas mieux se raccrocher à ces futilités sans prix, sans venin,

sans violence...comme un naufragé à une bouée!!!! C'est dans cet état d'esprit que j'ai ouvert le livre de Francis Dannemark...Avec en plus, l'envie de me rapprocher de cette Alice qui comme moi ne pense jamais à rien!!!!

 

Et voilà qu'une fois de plus je suis tombée en amour...Comme elle est touchante cette histoire, comme elle est simple,

comme elle est vivante! C'est le tracé d'une vie que l'on pourrait croire improbable, tant elle est étonnante et surprenante, mais c'est l'histoire de plein d'autres vies aussi.

A la faveur de l'enterrement de sa mère, un homme se rapproche de sa tante qu'il méconnaissait parcequ'il en va ainsi de la vie et des gens. Tous deux se retrouvent plusieurs soirées de suite, et remontent le chemin du temps et de la vie tumultueuse d'Alice. Les derniers pas stoppent devant une réalité qu'on n'attendait pas, mais qui s'impose d'elle même...Certaines personnes ont des destinées incroyables. Alice en fait partie, elle n'a rien fait pour, si ce n'est marcher son petit bonhomme de chemin , prendre l'amour comme il venait et vivre son histoire à la croisée de celles des autres.

 

Une petite perle comme une larme de peine ou de joie.

Un ouvrage à lire sans hâte, et à laisser poser sur la pierre chaude d'un muret, ou d'un banc quelque part  dans la lumière du soleil levant ou couchant! Des phrases à garder au coin du coeur et à méditer dans la tièdeur d'un soir! Une ode à la vie à chanter à voix douce...comme une berceuse :

 

"C'était une citation de Mark Twain :"let us so live that when we come to die, even the undertaker will be sorry"..."

 

"Si je perds la mémoire, Sydney et Maggie vont disparaître, et Pierre, et Henri, et les autres. Mais si tu écris leur histoire, ils resteront encore un peu"

 

"Tous les hommes sont mortels, Alice. Tous les hommes surtout les maris"

 

"Les seules personnes normales, ce sont les gens qu'on ne connaît pas. Et dés qu'on les connaît un peu, on voit vite qu'ils ne sont pas comme tout le monde, parceque ça n'existe pas des gens sans bizarreries."

 

  SAM 1772

Bonne et douce lecture!

Bergamotte

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bergamotte et cardamone - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Jonas D. 23/07/2013 02:48


La mémoire est un outil merveilleux qui nous entraîne dans la fiction de notre passé car rien à ce jour ne vient du passé sans être idéalisé et la magie est dans cette adaptation naturelle des
faits. Merci Bergamotte pour cet article.


Jonas

bergamotte et cardamone 31/07/2013 13:22



moi qui n'est pas de mémoire...je t'assure...je me souviens juste de mes rêves...j'en éprouve une étrange mélancolie...la mémoire mange l'indicible, et c'est tant mieux aussi. Merci à toi Jonas.



les cafards 10/07/2013 14:46


tu sais donner envie ! Merci

bergamotte et cardamone 31/07/2013 13:27



à vous plus qu'à moi....De rien.



Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche