Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 20:53

http://www.designcurial.com/Uploads/NewsArticle/4183403/main3836.jpg

Fritz Kahn

 

 

Quand je ne m'entends plus

avec moi

quand mes rêves

deviennent une eau croupie

je prends le large

je saute à l'intérieur

du premier imbécile

qui passe

à l'intérieur

il est plus chaud

moins bête

je m'installe

le temps qu'il faut

pour me refaire une santé

 

Repost 0
Published by Cardamone - dans Rêverie
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 22:03

http://img.over-blog-kiwi.com/600x450-ct/0/67/89/06/201310/ob_1a59db6896b81b3e0b350eeb1095a4c6_hiramatsu-reiji-8.jpg

Hiramatsu

 

 

 

Ce mot si dur

dans ta bouche

a fondu

Quelqu'un est là que tu ne reconnaîtras pas. Dans cette fraîcheur de la vie qui s'écoule à nouveau. Dans ce malgré tout. Dans les décombres des mots abandonnés il y avait un chemin. Ca s'agite. On a bercé des ombres, retrouvé des fantômes, retissé de vieux contes, rallumé des lucioles. Recollé des fonds à la forme. Secoué les barreaux des normes étouffantes. On s'envole de temps en temps maintenant, tu sais, je ne te mens pas. Mais on reste inquiets.

 

 

 

Repost 0
Published by Cardamone - dans Rêverie
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 14:10

Janv 2014 071

 

 

 

Depuis cent ans déjà plongés dans un recoin sombre inerte les songes remisés dégoûtants broyaient du noir - on n'en approchait plus et même on faisait un détour pour éviter nos rêves ébréchés échoués dans la poussière épaisse. La vie fade évidait nos fables de leur feu intérieur, la manie de l'ordre et du classement pétrifiait les fragiles mots d'amour fou de folle appartenance au flot torrentueux des hommes rassemblés.

D'un moment de surprise, de l'épaisseur du temps, surgirent les cavaliers de l'increvable et vigoureuse faim, l'oeil brillant et trouble, âprement fraternels et bouleversant la nuit de l'éclat de leurs cris. Soufflant sur la poussière des rêves, chevauchant les dragons anciens, ils réveillèrent les images éteintes, les enroulèrent dans l'ampleur de la bousculante et turbulente humanité. Elles irradièrent et s'envolèrent dans un crépitement de rires tourbillonnant.

 

 

Repost 0
Published by Cardamone - dans Rêverie
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 22:31

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/07/Chiozza_e_Turchi_by_Adolfo_Hohenstein_1899.jpg

 

 

 

Sa rêverie créait autour d'elle une bulle de brumeuse douceur dont le gros pouvoir irréel estompait l'hostile aridité du monde extérieur. La bulle se mit à rouler lentement, la rêverie se promenait, vagabondait.

Elle s'approcha d'une autre sphère, où voletait un petit papillon joueur et allumeur, une sphère au goût généreux et savoureux de caramel et de gingembre, sucrée et épicée à souhait. Elle s'arrêta, se laissa caresser par le papillon papillonnant, le palais merveilleusement picoté par le goût rêvé des mystérieux sina ginger candy.

Sans se rendre compte que sa bulle avait grandi et pris une saveur nouvelle, la rêverie reprit sa route, tissant sa toile des fils des images nouvelles et de celles qui l'animaient depuis longtemps déjà. Une lumière éblouissante lui fit lever la tête et découvrir une bulle très fine et un peu alchimiste, transmuant l'apparente insignifiance de bouts de réels en joyaux poétiques et philosophiques, une bulle où le gris se révélait être fait de bleu azur, de jaune fraîchement lavé et de rouge feu, une bulle qui réveillait le monde du charme de rêveries délicatement entrelacées à la finesse des pensées. Elle se sentit moins bête, moins sèche, mieux dans sa bulle qui avait pris en épaisseur et en beauté, moins à l'étroit.

Elle croisa encore une bulle planète si étrangère et si familière qu'elle en eut un frisson le temps d'une danse avec une tendre ortie, le temps de se réfugier au creux d'un chêne tortueux, le temps de bercer une lune brisée, ses rêveuses émotions tissaient autour d'elle une somptueuse étoffe moirée. Elle rencontra une bulle de mots rêveurs, généreux et talentueux où seul l'esprit était une épopée; une bulle d'instants de grâce et de souffle ancien; une bulle fraternelle où les visiteurs se trouvaient conviés à une revigorante et chaleureuse randonnée; une tendre bulle miroir où le même et l'autre se tendaient la main et se rejoignaient; une bulle de printemps en hiver. Et toujours elle grandissait et embellissait et continuait sa route.

 

 

Repost 0
Published by Cardamone - dans Rêverie
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 14:46

http://fmrid.files.wordpress.com/2010/12/leiter2.jpg?w=604

           Saul Leiter

 

 

 

Je ne savais plus si j'étais encore dans la ville ou si je m'enfonçais déjà dans ma rêverie. Un bout de matière nocturne semblait s'immiscer dans la dureté du bitume, le contour des immeubles flottait en murmurant un air mélancolique que je connaissais bien, je bougeai la tête pour le saluer et laissai s'échapper la lassitude d'une matinée au bureau.

 

C'est alors qu'il apparut. Il était moi, il était toi, vous, nous, tous les bruits et tous les silences, l'éclat des rêves et l'amertume des renoncements. Je plongeais dans l'eau salée et irisée de ses yeux désirant m'y noyer. Je le sentis m'entourer, j'oubliais tout, tout me revenait, je perdis mes repères et mes frontières, l'horizon se défit, j'étais le monde.

Repost 0
Published by Cardamone - dans Rêverie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche