Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 13:38

imagesCACXL3OI.jpg

 

La dernière fois que j'ai parlé télé, c'était sur un ton débonnaire...L'article sur les giraffes...Là, je viens d'aller jusqu'au bout d'un documentaire sur la 2, il évoquait, montrait, des personnes âgées en situation de précarité. Ce ne fut pas terrible pour moi de les voir : une fois que vous avez été à leurs côtés dans la file d'attente, vous n'avez plus peur d'eux. Ils sont de votre famille, de votre communauté... Et oui c'est extraordinaire n'est-ce pas, entre ces personnes âgées et moi il doit y avoir bien 30 à 40 années de différence et pourtant quand ils disent:

 

 " c'est pas de la honte....enfin si c'est de la honte"

 

 "je ne peux pas me permettre..."

 

"je suis parti en vacances parceque des amis m'ont invitée..."

 

 "un sourire c'est presque parfois plus important qu'une boîte de raviolis..."

 

"Oh! oui ça m'est arrivé de rester sans manger pendant deux ou trois jours, je suis même restée sans manger pendant treize jours, ça m' a valu l'hôpital..."

 

Oui, quand ils disent cela je me sent en famille! Même plus à l'aise que devant certains compliments pour tout vous dire! J'ai changé de chaîne et sur la 5, un autre documentaire, sur le service civique, un jeune qui parle de ces étudiants qui :

 

 

"n'ont même pas les 6 euros pour venir ici.." (ici c'est le point relais du  secours populaire étudiant)

 

"Sans le secours je ne crois pas que j'y arriverai..."

 

"même des assistantes sociales qui réorientent des gens qui n'ont rien, et ne pourront rien avoir..."

 

Mais c'est pas vrai...c'est pas possible...Si c'est possible...Tout à fait possible.Et le "must" c'est que ça se passe à une époque où, nous allons sur la lune, nous augmentons de manière exponentielle nos technologies, nos vitesses de déplacements, d'informations, de communications, en un clic je suis à côté de toi, en un tweet tu sais tout de ma vie, en un sms on se retrouve où tu veux...etc! Cela veut donc dire que nous savons! nous sommes au courant, nous regardons, nous voyons, nous entendons...d'une manière plus facile qu'avant. Vous savez, au moyen âge, ou au temps des cavernes: Quand pour communiquer on avait la fumée, des jours et des mois de marche, des jours et des mois avant d'apprendre ce qui se passait de l'autre côté de la terre. Je pense à ces hommes qui rêvaient d'un savoir universel pour une humanité meilleure...On sait mais on fait rien...

 

Moi j'ai décidé de parler, de raconter, de dire...pas pour ma pomme, je n'ai pas de quoi gaspiller une pomme. Et à ceux qui me diront "tu dramatises..." maintenant je vais huler "Je dramatise pas je vis! et tant pis pour toi si tu veux pas entendre!". Vous vous dîtes Bergamotte est encore en colère, elle nous pique une petite crise dont elle a le secret...Sacrée Bergamotte, à sauter dans les flaques boueuses, elle va finir pas s'assommer elle même...Ah! si seulement! si seulement je pouvais m'assommer moi même! me cacher derrière mes mains, et puis après les ouvrir et que tout soit différent...Mais ça marche pas comme ça, et pour personne pas plus moi que les autres. L'homme va continuer comme un enfant à mettre les étoiles avec les étoiles, les carrés avec les carrés, les ronds, avec les ronds...inlassablement, comme ça siècle après siècle, en s'étonnant encore et toujours de la constance du malheur, de la persistance de la bêtise, de la fatalité des choses. Pauvres de nous tous.

 

 

 

 

 

 

 

Bergamotte la sotte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by bergamotte et cardamone - dans Télé
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 16:40

 SAM_1651.JPG

 

 Nous avons une rubrique tv sur notre blog…et il n’y avait rien encore…alors permettez chère cardamone que je fasse le premier pas.

 

 Cardamone aime que je lui raconte mes délirantes aventures…Là je vais partager car…je suis foncièrement partageuse, et il semble de plus, que parler de ce qui nous effraie diminue notre peur…Donc permettez.

 

Imaginez un salon ce qu’il y a de plus simple. Murs blancs ( on ne peut pas planter de clous pour les tableaux dans les murs porteurs). Petit canapé beige, deux places, ayant vécu sa bonne vie de bon vieux petit canapé deux places…dessus un petit plaid en mohair rose avec des fleurs, des roses justement ! Sous ce plaid une femme fatiguée, voir même très fatiguée après une journée de travail, regarde la télévision.

 

Ce soir là, elle surf sur les canaux…sans but, sans réelle envie. Une torpeur la gagne, comme il est doux ce chant bourdonnant des discours qui se suivent et s’entrecoupent, rythmés par le zapping errant de cette dame. Et puis soudain survient l’improbable : sa pupille s’élargit, son œil se fixe, et son pouce s’immobilise stoppant net les changements compulsifs…Quelque chose a retenu son attention…à tel point qu’elle pause la télécommande et se rencogne dans son petit canapé confortable.

 

Il faut dire qu’à l’écran ils ont mis le paquet…Musique théâtrale, rires démoniaques, effets spéciaux et arrêts sur image, avec effet flash back à répétition. Pour orchestrer l’émission Laurence Boccholini, plus mystérieuse et austère que jamais en copier coller sur un fonds d’écran représentant un labo déserté ou une vieille bibliothèque en désordre…Bref , ambiance, ambiance…

 

Et là pour cette femme seule et fatiguée c’est la chute dans une autre dimension. Celle où stupéfaction et incrédulité se partage âprement la cohérence ! Le petit écran déroule le fil d’une histoire absurde et peut-être vraie ?! Un homme, a acheté dans un brocante une statuette en porcelaine représentant une girafe…

 

 SAM_1658.JPG

 

 

Et là!!!!!( je vous demande de vous arrêter)…

Si ! c’est effrayant une statuette de girafe en porcelaine d’environ 60cm de haut…Si!

 

Surtout quand le petit écran poursuit : vous informant que les habitants de la maison ont, à partir du moment de l’entrée de la dite statuette chez eux, commencé à assister à des phénomènes étranges! Des bruits au-dessus de leurs têtes le soir qui n’avaient aucune explication…plutôt que de monter et de voir si un monstre de l’espace ne s’est pas introduit dans les chambres, malins, ils décident que c’est au salon que ça se passe ! et laisse la caméra tourner la nuit…Et là ! Ben là l’improbable survient : sur le film, on voit….la statuette qui se ballade comme une grande toute seule dans le salon. A un moment cette coquine se paye même le luxe de montrer sa petite tête dans le coin d’un meuble et hop de se cacher comme si elle nous avait vu la petite statuette de girafe !

 

 

L’histoire aurait pu s’arrêter là, si la femme fatiguée s’était contenté d’éteindre sa télé et de secouer la tête en se disant que : vraiment à la télé ils savent plus quoi faire pour se rendre intéressant…Mais non, pour la femme fatiguée, une chose atroce c’était produite : l’émission avait atteint sa cible, les montages étaient parvenus à leurs fins, la musique avaient fait monter les pulsions cardiaques, la malédiction de la Girafe avait distillé son venin dans les veines de la spectatrice….

 

Et c’est en allumant toutes les lumières, en marchant en crabe, et en se retournant toutes les dix secondes que la femme fatiguée  glissa jusqu’à son lit d’où elle  veilla terrorisée et sursautant au moindre frisson des rideaux, toute la blanche nuit…jurant mais vraiment tard qu’on ne l’y reprendrai plus !

 

 

 

 

SAM_1655-copie-1.JPGSAM_1655-copie-1.JPG

 

 

Moi aujourd’hui les girafes chère Cardamone , j’en ai peur !!!!

 


 Bergamotte

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bergamotte - dans Télé
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche