Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 12:29

Ducreux_4.jpg

 

Il avait tout prévu, pausé une journée de repos des mois à l'avance, prévenu tous ses proches et moins proches que ce jour là, il serait absent.

 

Ce matin, il avait bien aperçu ce petit trait gris sous ses volets qui lui disait qu'il faisait jour, mais il lui avait résoluement tourné le dos, en rabattant sa couette sur son épaule.

 

Non, cette année il n'y aurait pas de voeux poisseux, de bises onctueuses qui claquent comme des giffles griffues entre deux portes, pas de mousseux éventé qui donne la  nausée à la cantine le midi, pour faire passer le repas du nouvel an concocté en déversant des tonnes de poudres diverses, dans des litres et des litres d'eau...

 

Pas de sourire affecté, la mine suave et affable, à Monsieur Machin et Madame Truc! Pas de "et surtout la santé hein! " ou encore de "et des sous! ha!ha! ça peut servir!".

 

 Cette année, il l'attendait, comme un escargot tapi dans sa coquille, qui  pressent la pluie et frémit en se mouvant en rêve! Personne ne serait autorisé à souiller l'entrée de son année nouvelle! Surtout pas ses collègues suintant l'hypocrisie, sa concierge suant dans l'escalier, sa boulangère à l'affut sous ses sourires mutins, ses voisins bruissant comme des ruisseaux nuit et jour, du sol au plafond...Personne...Aucun...

 

Cette année, il la voulait pure, nue, entièrement à lui! Il l'accueillerait ainsi sans fièvre, sans cotillon, sans tapage...Il lui prendrait la main et la guiderait jusqu'à l'orée de sa vie, dans sa petite intimité chaude et sincère...Il commencerait alors à dénouer la chevelure de ses heures, seul, étonné de temps de liberté, ivre de joies sourdes et de contentement, béat!

 

Volets fermés, porte close,portable éteint, ordinateur débranché, radio hors service, télévision en panne forcée...Où que se pause son regard de dessous les draps, tout était silence! Tout était prévu, tout était suspendu à sa volonté! Rien il ne se passerait rien qu'il ne souhaita lui d'abord, et à lui seul!

 

Alors dans le silence de sa chambre que rien ne troublait, il commença à formuler mentalement son joyeux et merveilleux souhait de bonne année à lui même! Roulant les "r" comme une gourmandise en bouche, faisant exploser les "b" comme des petites bulles, traînant oisivement sur les "n"...Il mêla intérieurement ses phrases en un juteux salmigondis jusqu'aux comissures de ses lèvres. Il inspira et soupira en laissant les mots s'envoler...

 

Mais à sa grande surprise, il ne se passa rien...Aucun bruit, aucun son, pas l'once d'une modulation...Il retomba interdit, inerte, comme plaqué entre deux feuilles de draps et une épaisseur de couette...Il était aphone.

 

 

 

upset.jpg

(image du net)

 

 

Souhaitez ce que vous voulez!

Et surtout voulez ce que vous souhaitez!

 

Bien sincèrement!

 

 

Bergamotte

 

Repost 0
Published by bergamotte - dans Humour
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 23:36

Récapitulatif renvoyant aux poèmes du blog

 

- Envol 

 

- En cas de transformation

 

- A l'heure de rien http://g.baret.free.fr/images/stories/travaux/photographies/sylvine-clair-obscur.jpg

 

- M.T.C.F., M.T.C.S

 

- Sol glissant

 

- Les fois où ça éclate

 

- Cailloux http://darbois.francois.free.fr/Chine/Shi_Tao/Shi_Tao-s/Dsc00535-s.jpg

 

- Juste un instant

 

- L'imminence de la catastrophe

 

- L'entends-tu? http://bruissements.net/wp-content/uploads/2013/01/EssaiBruissements6-240x300.jpg

 

- Au royaume des objets

- Bouée http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2013/06/banc.jpg

 

- Chuchotis 

 

- Une photo quelques mots - L'heure du thé http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2013/05/tea-time.jpg

 

- Juste une petite porte bleue http://img.over-blog.com/600x450/5/98/05/87/Creuse-Avril-2013-Toulx-Sainte-Croix-034.JPG

 

- Arc-en-ciel

 

- Paroi de soie http://p4.storage.canalblog.com/41/56/668246/84468230.jpg

 

- Il est passé http://actuphoto.com/clients/fichiers/userfiles/images/140_butterflies.jpg

 

- Une photo quelques mots - Dans l'obscurité... http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2013/03/nuages.jpg

 

- Un jour le froid viendra http://img.over-blog.com/199x300/5/98/05/87/Fevrier-2013-Villiers-007.JPG

 

- Rabougrissement du rêve http://2.bp.blogspot.com/-An4hgO0zMto/UP72a5kacII/AAAAAAAABlA/ygGnmV7963s/s1600/promethee+-+moreau.jpg

 

- Sur du dur http://data.whicdn.com/images/11291653/beautiful-black-boots-cute-dr-martens-fashion-Favim.com-47919_large.jpg

 

- Traversée http://www.media-web.fr/upload-saintnazaire-infos/cms/paragraphes/img/l/hans-op-de-beeck---sea-of-tranquillity--704.jpg

 

- Ni temps passé

 

- Exigence de chat

 

- Mon bonheur

 

- Belle comme une image

 

- La fête à la poévie

 

- Neige 

 

- La marche des jours

 

- La tête en arrière... 

 

- Une photo quelques mots - Sous le masque

 

- Au fond de sa poche 2012 Ete Toussaint 187

 

- Vent d'Ouest

 

- Dans les nuages

 

- Une photo quelques mots - Grains de sable

 

- Face au mur

 

- Rouge sang

 

- Une photo quelques mots - J'irai 

 

- Une photo quelques mots - Vague des mots

 

- Une photo quelques mots - Absence

 

- Une photo quelques mots - Evasion

 

- Une photo quelques mots - Si tu savais 

 

- Une photo quelques mots - Chansonnette

 

- Une photo quelques mots - Souvenirs d'enfance (tristes et vagabonds) 

 

- Une photo quelques mots - C'est la vie

 

- Une photo quelques mots - Premier baiser

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bergamotte et Cardamone - dans Poésie
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 23:17

http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2012/12/thin-man.jpg

©Kot

 

 

C'était un pays froid et un peu sinistre où les gens vivaient tous enfermés dans de petites bulles grises. Sans savoir pourquoi, Olaf un jour sentit sur ses joues des larmes couler. Il savait pourtant que dans sa bulle se trouvait tout ce qu'il lui fallait, à manger, une télé et même plusieurs jeux très réalistes et très bien faits où il pouvait tirer sur tout ce qui bouge. Pourtant ses larmes coulaient et il ne parvenait pas à les arrêter. Sa petite bulle peu à peu se remplissait. Les nuggets de poulet, la télé, les jeux pour tirer sur tout ce qui bouge, tout flottait à la surface de l'eau salée de ses larmes. Olaf grimpa sur la télé. Il remarqua que sa petite bulle était un peu déchirée au sommet. Il la déchira davantage et parvint, sous les regards fort désapprobateurs des petites bulles voisines, à s'en extraire.

 

Que faire ensuite? Hors de la bulle, le vent soufflait. Olaf alla frapper chez ses voisins. Tous lui tournèrent le dos, apeurés. Alors Olaf se mit en marche. Il marcha longtemps. Il avait faim. Il avait peur. Sa bulle lui manquait terriblement. En le voyant ainsi, un vieux cerisier au grand coeur lui dit: "Olaf, cueille mes fruits. Manges-en, et portes-en à la Petite Princesse du Pays Coloré. Elle en raffole."

 

Les cerises lui redonnèrent courage et Olaf se rendit auprès de la Petite Princesse. Elle était très jolie mais sa robe était beaucoup trop colorée. Et elle lui souriait -c'était assez inconvenant et pour tout dire un peu angoissant. Elle sauta même de joie lorsqu'il lui offrit les cerises et l'embrassa avec un enthousiasme non dissimulé. Olaf, qui avait reçu une bonne éducation, ne put que décliner lorsqu'elle l'invita à rester chez elle aussi longtemps qu'il lui plairait.

 

Il marcha encore, longtemps, et s'éloigna avec soulagement des champs de fleurs et de la musique trop envoûtante du Pays Coloré. Il arriva dans un pays beaucoup plus gris où les gens savaient beaucoup mieux se tenir, l'observant avec une méfiance somme toute plutôt rassurante. Un bonheur n'arrivant jamais seul, on y avait en ce temps-là grand besoin de main-d'oeuvre. Le pays se préparait à la guerre et l'on y construisait en quantité fusils, bombes et grenades.

 

Alors qu'il participait de façon admirablement consciencieuse à l'élaboration d'un modèle nouveau fort ingénieux et capable -ô merveille- de détruire un pays entier, Olaf apprit qu'elle était destinée à cet insupportable Pays Coloré. Il sortit pour une pause cigarette et repensa à la jolie mais tout à fait infréquentable Petite Princesse. C'est vrai, elle souriait beaucoup trop. Pourtant l'idée que cette bombe effacerait à tout jamais ce sourire - certes fort inconvenant - fit couler sur ses joues des larmes qu'il ne pouvait arrêter. Bientôt l'usine fut inondée. Bientôt il devint nécessaire pour circuler dans les rues d'avoir un petit bateau que ce pays industrieux s'empressa de construire en grande quantité, abandonnant toute idée belliqueuse pour se tourner vers des perspectives plus touristiques.

 

Olaf, lui, retourna au Pays coloré et accepta l'offre d'y séjourner que la jolie Petite Princesse s'empressa de renouveler à son sauveur. Il s'habitua peu à peu à son sourire mais trouva toujours fort agréable de lui ôter ses robes trop colorées.

 

 

 

Pour l'atelier d'écriture de Leiloona

 

 

 

 

Repost 0
Published by Cardamone - dans Contes et histoires
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 22:07

miranda-the-tempest.png

 

"Que mêles-tu à mes cheveux?

Vent d'Ouest fougeux...

Enfant! du sable, du sel et de l'eau!

Me répondit un souffle au creux de mon dos.

Du sable, du sel et de l'eau, mon enchanteresse,

Pour que sous ta peau blanche et dans tes veinnes bleues baisse,

La fièvre des corps tressés des amoureux."

 

 

Bergamotte

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bergamotte - dans Images et mots
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 15:34
Joyeux Noël!
Repost 0
Published by Cardamone - dans Musique
commenter cet article
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 14:43

http://3.bp.blogspot.com/-EAio4cHA6w8/ToPq1cBxGGI/AAAAAAAADHw/CS96EmbafLI/s1600/Ori+Gersht+1.jpeg

                         Ori Gersht

 

 

Je pense quelquefois que si j'écris encore, c'est, ou ce devrait être avant tout pour rassembler les fragments, plus ou moins lumineux et probants, d'une joie dont on serait tenté de croire qu'elle a explosé un jour, et répandu sa poussière en nous. Qu'un peu de cette poussière s'allume dans un regard, c'est sans doute ce qui nous trouble, nous enchante ou nous égare le plus.

P.Jacottet - Le Cerisier

Repost 0
Published by Cardamone - dans Littérature
commenter cet article
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 21:31

 

Avec les meilleurs voeux et souhaits d'une fan incontestable de lapins...

 

 

 

 

 

 

Bergamotte (avec deux t : j'insiste et je signe!)

Repost 0
Published by bergamotte - dans Humour
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 12:33

posage-Taschen-019.JPG

 

Surtout n'oubliez pas

de changer de tête 

et puis de rêve

de temps en temps

Repost 0
Published by Cardamone - dans Images et mots
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 20:41

http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2012/12/venise.jpg

© Romaric Cazaux

 

Pourquoi était-il revenu? Plus rien de la magie des souvenirs. Du toc. Il se prenait en pitié dans la foule de touristes aux découvertes bien listées déjà avant leur départ - faire une croix devant chaque chose à faire une fois faite - ou une photo - déjà tendus vers les tristes blablas qu'une fois rentrés ils débiteraient à leurs proches écoutant poliment avec un peu d'ennui. Ou était-ce lui qui devenait aigri, furieux d'avoir gâché sa vie, de n'avoir su saisir le cadeau que Venise lui avait offert?... cette semaine inespérée... Il avait voulu la garder pure, ne pas entacher cette relation parfaite des salissures du quotidien. Comme un bijou précieux qu'on garde dans un coffre-fort. De peur de voir le rêve virer au cauchemar. Ou bien en stupide égoïste incapable de comprendre la joie d'aimer. Il n'avait rien voulu sacrifier, ne pas compliquer sa petite vie étriquée dans des ambitions bornées.

 

Et pourtant jamais le monde ne lui avait semblé plus vaste, plus lumineux qu'en cette semaine passée avec Gabriella. Sa voix chantante de celles qui ne désespèrent jamais, des résistantes qui restent vivantes vibrantes même si tous autour d'elles se transforment en robots, sa voix frémissant de beautés qu'elle seule savait voir s'était ancrée en lui, n'avait cessé d'y résonner comme une raison de vivre, comme la preuve que la vie pouvait valoir la peine d'être vécue. Une fée qui avait métamorphosé Venise pour lui en jardin d'Eden comme elle magnifiait tout ce qu'elle peignait. On se disait en contemplant ses tableaux comme le monde pourrait être beau il suffirait de pas grand chose. Bien sûr, il avait suivi sa carrière, toujours admiratif, l'évitant soigneusement lorsqu'il était invité à un vernissage où elle risquait de se trouver, mourant pourtant d'envie de la revoir... Trop peur d'être déçu, ou plutôt mortifié par la gêne qu'ils éprouveraient sans doute - descente des sommets où elle l'avait élevé. Et en même temps rien n'aurait pu lui paraître plus désirable au monde que de l'entendre de nouveau, la serrer dans ses bras, sentir encore l'odeur de ses cheveux...

 

Une voix le tira de ses rêveries mélancoliques: "Pierre!" Cette voix...

 

 

Pour l'atelier d'écriture de Leiloona

 

Repost 0
Published by Cardamone - dans Images et mots
commenter cet article
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 12:37

http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2012/12/desert.jpg

©Romaric Cazaux

 

Ce temps ce fut celui du vide

Celui où rien n'était solide

Finis les jeux finie la fête

L'enfance s'en allait en silence

Finis les chants finie la danse

Ca parlait dans la tête 

Mais on n'écoutait plus

Les ratures de nos rêves à tout jamais perdus

Et puis

 

Même les rochers s'usaient

Maintenant du moins je le savais

Mais la beauté des dunes

Recouvrit d'or nos amertumes

D'une caresse d'une promesse

D'un trait vibrant en arabesque

D'une ronde fertile en sourires apaisants

Les haines les blessures vers un monde plus aimant

J'étais seul plein de vous

Je vous sentais partout

Nous étions grains de sable

Unis à l'infini

Nous étions si petits - et tous ensemble immenses

O de quels exploits je nous savais capables

 

 

Pour l'atelier d'écriture de Leiloona

 

 

Repost 0
Published by Cardamone - dans Images et mots
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche