Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 22:40

http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2013/10/fantastic-2012.jpg                           Marion   

 

 

La première fois que je l'avais vue, c'était en mars 2010, je montais au grenier étendre les draps, elle était apparue en haut de l'escalier. Je n'allais pas bien à cette époque. Sophie m'avait quitté, l'arrivée d'un petit chef stupide et méprisant donnait à ma vie professionnelle un goût de graillon écoeurant, je dormais mal, je mangeais peu, j'étais en petits morceaux ternes et éreintés. Elle était si belle, ma vision, qu'un instant j'eus la sensation d'être sauvé, lumière jubilante et dansante, chaude de tendresse et de vie, d'elle à moi. Et puis la panique: de fragile je devenais fou. Je décidai de consulter. Il y avait justement un médecin dans mon immeuble, j'avais souvent souri en passant devant sa plaque Docteur Don Quichote, spécialiste des troubles mentaux.

J'allai sonner chez lui sans prendre rendez-vous, on verrait bien. Il m'ouvrit, revêtu d'une étrange robe de chambre rouge d'un autre temps, grande barbe, inaltérable air jovial.

"Je vous attendais cher voisin. Tout ce qu'il vous faut, c'est un peu de repos."

Sans m'ausculter il me prescrivit trois mois de congé et aucun médicament. "Ca vous ferait plus de tort que de bien, croyez-moi, rentrez chez vous et prenez bien soin de vous." Et il me repoussa dans le couloir.

Don Quichote n'avait rien compris, ou peut-être était-il un allié de mon Ombre, il me poussait à ma perte. Ma vie professionnelle me coupait l'appétit, mais elle me protégeait huit heures par jour de ma folie. J'étais maintenant livré sans protection aux projections démentes de mon esprit malade. Prendre soin de moi, j'en étais incapable, mes hallucinations devenaient de plus en plus fréquentes. Comment résister à cette intense sensation de bonheur, de plénitude dont la beauté vibrante de mon fantôme savait m'envahir? Je n'avais rien à perdre, ma vie ne valait plus rien, j'ouvrais les bras à ma folie, sans résistance.

 

Trois mois qui passèrent comme un rêve. Trois mois que les mots humains ne peuvent même suggérer. Je ne sortais plus, vivant d'amour et d'eau du robinet. J'avais oublié le monde lorsqu'un jour on frappa à la porte.

C'était Don Quichote. "Les trois mois sont écoulés, n'oubliez pas, demain vous allez travailler." Je ne voulais pas, j'avais connu l'absolu de l'Amour; le souvenir des mesquineries, des turpitudes, de l'eau saumâtre de mon univers professionel me donnait la nausée. Mais mon ange resta invisible ce jour-là et la nuit qui suivit. Le lendemain, sans trop savoir comment, je me retrouvais au bureau. Le directeur m'accueillit, m'expliquant les nombreux changements advenus pendant mon absence. Un jour, mon chef n'était pas revenu, sans donner aucune nouvelle. Mon collègue, lui, avait obtenu une mutation et été remplacé. C'était donc une équipe nouvelle mais douée d'une impressionnante efficacité que j'allais trouver. Il ouvrit la porte, le nouveau responsable de mon service se leva en souriant. C'était le frère jumeau de Don Quichote. Ma nouvelle collègue tourna la tête, me salua. C'était Elle.

 

Cardamone

pour l'atelier d'écriture de Leiloona

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cardamone - dans Contes et histoires
commenter cet article

commentaires

marie-claude 10/11/2013 15:20


sont-ce encore des rêves ? ces pensées si puissantes qui modifient nos vies ...


qui entraînent des mots, qui s'écrivent, et finissent par me faire rêver aussi ...


amitié .

Cardamone 10/11/2013 15:58



Merci Marie-Claude, ton com est magnifique!


Passe un beau dimanche lumineux!



Jonas D. 05/11/2013 10:56


Parfois le mental est plus fort que la vie. Un joli conte urbain qui efface un peu de la grisaille quotidienne. 


Jonas

Cardamone 06/11/2013 22:19



Oui, parfois- surtout à l'intérieur des histoires enfantées par notre mental! Merci Jonas!



Leiloona 04/11/2013 21:45


UNe photo qui a inspiré pas mal de textes fantastiques ! :) Bien aimé !

Cardamone 05/11/2013 23:55



Tu m'en vois heureuse!



Jak 04/11/2013 20:01


palpitant et si bien imagé, jusqu'au bout!


l'angoisse montait tout au long de ma lecture, ce Don Quichotte, qui était-ce?


la foliie  guettait-elle  le narrateur? 


j'avoue que j'ai bien été harponnée, et  avec plaisir 


heureusement, qu'il y a cette  happy-end 

Cardamone 05/11/2013 23:47



Merci Jak pour ton adorable com! Moi aussi j'y vois une happy end mais qui sait, peut-être est-ce la manifestation d'un morbide enfermement dans une folie profonde???






louv' 04/11/2013 19:02


Très joli conte. C'est vrai qu'il nous en faudrait beaucoup plus, des Don Quichotte comme celui-là ! J'aime beaucoup ...

Cardamone 05/11/2013 23:43



Ah si on pouvait tous avoir un Don Quichote près de chez soi! Merci Louv!





 



Tmor 04/11/2013 16:52


Les hazards qui n'en sont pas. Joliment tourné.

Cardamone 05/11/2013 23:22



Effectivement! Merci Tmor! Bonne semaine!



monesille 04/11/2013 10:54


A trop rêver, les choses peuvent-elles se produire, je souhaite que OUIIIII!


Bravo.

Cardamone 05/11/2013 23:22



Moi aussi!! Que le gros pouvoir du rêve soit avec toi Monesille! Merci! Et une semaine illuminée par la lumière de
l'imaginaire si le soleil se fait rare par chez toi aussi!






Yosha 04/11/2013 07:53


J'aime tellement ce conte tetinté de fantastique ! Il faudrait plus de docteurs Don Quichotte  Bonne semaine
Cardamone !

Cardamone 05/11/2013 23:15



Oui, mais ça devient de plus en plus difficile à trouver les Docteurs Don Quichote! Merci Yosha, très belle semaine à
toi! bizzz






Marion 03/11/2013 23:41


Je vois que l'image t'a inspirée ! Il est très poétique ton texte :-)

Cardamone 05/11/2013 23:11



Poétique et magique, l'image était inspirante! Merci Marion!



jacou 03/11/2013 23:10


Un grand vent d'espoir poétique dans cette vie tristement banale.

Cardamone 05/11/2013 23:09



Comme c'est bien dit Jacou! Merci pour ce beau commentaire!



Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche