Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 21:55

 

 

 

41Sn4z74zVL__SS500_.jpgfetiches_mo_hayder_2013.jpg

 

 

Deux titres, deux genres, deux talents pour jouer sur les peurs et sur les mots... Pour bien faire j'ai envie de m'en tenir à ces quelques mots, mais je ne peux pas!!!! Comme le veut ma tradition, coup d'oeil sur les rayons, et coup de foudre sur les images de la couverture...Pour Sire Cédric, ok, j'avoue...c'est l'image à l'arrière de l'ouvrage qui m'a...comment dire... attirée!!!! Il est beau ce Sire avec ses longs cheveux et son tee-shirt noir...Un héros gothique comme je les aime bien!!!! Pour Mo Hayder, c'est le petit chat blanc : ça porte bonheur!

 

Bon qu'est-ce qui a pu me tenir éveillée jusqu'à pas d'heure dans ces deux ouvrages? D'abord une envie folle de lire des ouvrages où il y avait des horribles méchants, et surtout  avec des gentils pas parfaits qui en viennent à bout de ces horribles méchants! Oui c'est cela que je recherchais, un endroit où il y avait une solution. Autant vous dire que j'ai été servie.

 

Sire Cédric, avec la "mort en tête" nous pousse sans ménagement dans la boîte crânienne d'un tueur en série assez sordide, mais qui passe tellement bien à l'antenne et plaît même aux ménagères de plus de cinquante ans! Pour lui faire front, deux flics de choc! Elle albinos enceinte jusqu'à ses yeux rouges, derrière ses lunettes noires qui la protègent si mal de la lumière du soleil. Lui, grand colosse, toujours au bord de la colère et du coup de poing, aussi expéditifs l'un que l'autre lorsqu'ils sont sur le terrain. Vous secouez tous ces ingrédients au rythme de courses poursuites, de filatures, de coups bas, et de grosses magouilles...et vous obtenez après avoir saupoudré d'une couche fine de para-normal, ce thriller intéressant.

 

Mo Hayder quand à elle nous entraîne pour une petite visite guidée dans un asile de haute surveillance. Là se côtoient des hommes et des femmes aux passés et aux passages à l'actes tumultueux et terrifiants. Une vague de panique submerge les patients qui ne tardent pas à mourir de façons mystèrieuses. Pour enquêter, un homme  à l'aura étrange, et Flea, une jeune femme de la police en proie à des dilemnes complexes. Des méandres et des méandres plus loin, on a  : votre Bergamotte qui lit en mettant le linge dans la machine, en sortant ce même linge  pour le mettre à sècher, et qui vers deux heures du matin, ferme tout doucement le livre pour ne pas réveiller les gens qui dorment dedans...Deux précautions valant mieux qu'une!  

 

Ils sont forts tous les deux!

 

J'ai en tête un moment qui existe dans des tas de livres, de films, de séries...Vous savez ce moment où le héros sent que vite il faut partir, mais doucement, car on ne sait pas où se trouve le méchant...Il avance doucement, la musique monte crescendo, la trouille aussi, il débouche devant une ouverture, une arme devant lui et là, il découvre soit son coéquipier, soit une nouvelle victime...Bref, personne ne pouvait m'apporter du nouveau en la matière...Et bien si : Sire Cédric l'a fait! et ce à en avoir envie de ne plus lire la suite tellement j'avais eu peur!!!!!

 

Idem pour ces anti-héros qui mettent tant de grâce à se trouver là où on ne les attend pas...Mo Haider m'a bluffée!!! J'avais le coupable depuis le début, mais j'étais tellement loin du compte au finnale!Et ça c'est une surprise, et une bonne.Voir les masques tomber et laisser voir des profils dérangeants, questionnants, bousculants...

 

Si en plus l'un comme l'autre pointe de leurs plumes les travers de notre société, la communication qu'on assassine à coup de télé, de reportages chocs et de voyeurisme passif. les gens que l'on étiquette à loisir : swag, bolos, malade, normal, gentil, méchant...Le manichéisme et l'individualisme latent de nos quotidiens bien pensant.

 

Que demande la Bergamotte??? Rien, enfin, si, que tout cela se cantonne aux pages de ces auteurs, et surtout surtout n'existe pas pour de vrai!

 

bonne lecture!

 

 

bergamotte.

Partager cet article

Repost 0
Published by bergamotte et cardamone - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Jonas D. 13/01/2014 14:41


Je ne suis pas grand amateur de policier, je m'y ennuie assez vite. Cependant à l'occasion, quand le vin est bon... Je note. Merci Bergamotte de faire ce travail critique où la sincérité nous
arrive.


Jonas

Anne-Marie 11/01/2014 09:20


J'aime beaucoup les polars et je suis toujours touchée par les "anti-héros". Mais, comme Marie, les histoires qui font peur...me font peur et du coup j'hésite à m'y plonger.


Je note cependant le titre de ces ouvrages et aussi celui de leurs auteurs ( qui m'étaient inconnus jusqu'ici!) pour mon prochain passage à la bibli!

MARIE 11/01/2014 00:50


J'ai peur des histoires qui font peur... je ne les lis pas ...

almanitoo 10/01/2014 23:18


Waouh, je ne suis pas très fan de thriller, mais je retiens, tu me donnes envie d'essayer ...histoire de passer quelques nuits blanches!

Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche