Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 11:40

La photo de Pastelle m'a trotté dans la tête, y a semé ses mots...

 

http://p4.storage.canalblog.com/41/56/668246/84468230.jpg

 

 

 

Frontière intangible qui se resserre

Cette paroi de soie entre nous

Tes mots s'y cognent y perdent parfois leur sens

Dans les barbelés des ratures d'amour

Paroi de sang mes mots explosent

 

Même un frisson n'y change rien

Les corps mêlés se cherchent en vain

Dans ta forteresse tu renoues tes liens

Je longe l'absence je suis deux moins un

 

Mais par instant un souffle de vent

Le voile danse

Ta main tes mots ton silence

Le voile se soulève

Tes yeux s'engouffrent

Un chant s'élève

Et je l'entends

Froisser la soie

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cardamone - dans Images et mots
commenter cet article

commentaires

Esclarmonde 11/04/2013 09:42


S'agit il d'un enfermement sur soi ? Sans doute pour se protéger d'un monde extérieur parfois trop violent, merci pour ces jolis mots. Bises

Hélène Carle 10/04/2013 22:44


Une poésie qui danse gracieusement sur les ondulations des mots. Très beau!


 


Hélène*

Jonas D. 09/04/2013 11:43


Très élégant propos, où la soie fréquente le barbelé, ou la soustration amène la solitude. Merci.


Jonas

Cardamone 16/04/2013 23:20



Soie et barbelé, belle fréquentation vraiment! Merci Jonas, j'aime toujours ta façon de marier les mots.





 



Pastelle 09/04/2013 08:43


C'est vraiment très beau. 


Et tout à fait ce que j'avais en tête en faisant cette photo, cette frontière iimpalpable qui pourtant peut nous séparer si fort du monde et de l'autre. 


Merci. 

cardamone 10/04/2013 23:13



Merci Pastelle, ton com me fait très plaisir.  L'idée de ce voile était vraiment excellente, j'aime beaucoup cette photo.


Bonne fin de semaine



Nathanaël 09/04/2013 00:49

Il faut bien de la foi. Être de bon aloi, Éviter tout désarroi ,tout effroi, N'avoir de loi, que celle de l'émoi, Pour offrir sa paroi de soie ,à son roi , Sans tournoi, sans pourquoi... Sans
octroi, juste s'offrir soi. --- J'aime beaucoup tes mots Cardamone. Merci de cette délicatesse d'espoir.

Cardamone 09/04/2013 23:55



Aux jeux du toi et moi comment ne pas laisser filer entre les doigts la lumineuse et tendre joie?


Merci à toi Nathanaël. Porte-toi bien.



Yosha 08/04/2013 17:48


J'admire toujours autant l'écho entre le fond et la forme dans tes textes. J'aime ce poème à la fois léger, aérien et tragique... et cet espoir entrevu à la fin. C'est magnifique, merci
Cardamone !

Cardamone 09/04/2013 22:47



Merci Yosha, merci pour tes mots toujours si agréables à lire!



flipperine 08/04/2013 16:46


entendre du bruit pour combler une solitude

Cardamone 09/04/2013 22:45



Oui entendre du bruit même dans le silence...





Bonne soirée



Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche