Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 08:38

 

 

P28-04-11_13.09.jpg

 

Plusieurs matins que je rentre dans la salle de bain avec la gorge serrée...Quoi? une araignée dans la baignoire? un ongle cassé? une panne de BB crème? Non, mais depuis plusieurs jours je fais durer le gel douche...Rien d'extraordinaire, on est soucieuse de son petit porte monnaie, on économise en temps de crise...C'est très bien tout ça ma petite dame! pas de quoi rentrer dans la salle de bain la boule au ventre! Si, ou non, comme vous voulez...Je n'aurais jamais cru qu'un jour j'éprouverais une peur panique de ne plus avoir de savon pour me laver. Si je n'ai plus de savon, et que je n'ai pas les moyens d'en racheter, combien de temps mettront mes collègues pour s'en apercevoir? Combien de temps oserais-je aller vers mon prochain sans la peur de l'incommoder?Si je n'ai pas de quoi m'acheter du savon, que dire du dentifrice? que dire de la lessive? que dire de l'électricité? que dire du loyer? J'ai fais des études, jusqu'en maîtrise, j'ai un travail, j'ai un petit garçon, cependant j'économise mon gel douche, aussi angoissée que si ma vie en dépendait. Quand je passe aux abords d'une boulangerie, comme vous, je sens les effluves croustillantes des baguettes qu'on tire du four, j'entrevois au passage les croissants qui font le dos rond, les petits ventres des pains au chocolat...Mais depuis plusieurs matins, aux abords des boulangeries, je presse le pas, je garde les yeux rivés au sol, j'ai envie de pleurer, et j'ai mal au ventre. J'ai un travail, un petit garçon de 11 ans et pas de quoi lui acheter la moindre pâtisserie débonnaire. Je n'aurais jamais cru éprouver un tel degré de honte en passant devant une boulangerie. Hier soir j'ai voulu me changer les idées, zapper comme des millions de gens, l'oeil vague devant des images qui n'ont même pas besoin d'avoir du sens...L'écran est resté noir, plus de télé, plus de téléphone, plus de connexion internet...Du retard dans une facture et SFR vous coupe tout d'un coup grâce aux multiples avantages de la Box! Mais qu'est-ce que j'ai fait? Qu'est-ce que j'ai fait? Venez je vais vous montrer, c'était il y a trois ans. J'habitais un pavillon dans un petit village. Il y avait un petit jardin autour avec des roses et de la lavande...j'ai toujours aimé les fleurs. Il y avait une petite cours, où pouvait jouer le petit en toute sécurité. J'avais une petite cuisine proprette, aménagée...A cette époque de l'année, il faisait frisquet, mais il y avait une cheminée, et y faire un bon feu suffisait à tout faire oublier! Tout?  Non pas tout...pas les insultes, pas les coups de pieds, pas les nuits sur le sol carrelé, pas les bleus sur le corps, pas la peur d'aller dormir, pas l'horreur du silence.Il ya trois ans voilà ce que j'ai fait, un soir j'ai pris mon manteau, j'ai habillé mon tout petit garçon, je lui ai donné la main, nous sommes sortis et nous avons tourné le dos à la si jolie maison, au confort d'une vie à deux salaires, à la misère affective de la violence conjugale...Je me croyais sauvée...c'était sans compter sur l'inventivité de l'esprit d'un pervers, sans compter sur les aveuglements de certains juges, sans compter sur la précarité absolue à laquelle ont le droit des milliers de femmes et d'hommes ayant choisi la liberté et la dignité plutôt que l'enfer d'un huis-clos sans nom. Où ça? oh! pas bien loin de chez vous, quelque part en centre France, en 2012... un cas parmi tant d'autres.

Partager cet article

Repost 0
Published by bergamotte - dans N'est-on femme
commenter cet article

commentaires

caroleone 01/10/2012 16:02

Bonjour Bergamotte,

J'espère qu'un petit peu de ciel bleu se fait jour dans ton quotidien et que tu ne te sens pas trop seule.
Il y a les gens du quotidien qui parfois ne voient pas ou nient l'évidence, il y les autres les virtuels qui ne peuvent bien souvent n'envoyer que des mots et des pensées et puis il y a ceux pour
qui on se sent en empathie et à qui on tend plus facilement la main. Avec ceux là alors tu pourras arriver à soutenir tes efforts. Et puis aussi, il y a des écrans qui nous cachent dans notre
désespoir les aides potentielles qui pourraient nous faire du bien à un moment dans nos tourments. Les petites mains de l'amitié sont alors là pour te les rappeler comme je l'ai lu dans certains
commentaires. Je crois que dans tous les commentaires joints tu as les réponses à tes maux, mais nos amitiés sont toujours là offertes, j'en suis certaine.

Bisous et bon courage

caroleone

bergamotte 30/09/2012 13:47

Bonsoir Pastelle, savoir que des gens sont en mesure de ne pas détourner le regard quand une autre parle de sa peine est pour moi plus qu'une aide...C'est une main tendue pour me relever, ce sont
des mots qui soulagent mes maux...Merci de tout coeur à toi et aux personnes ci-dessus.

JE T'EMBRASSE ET TOUS CEUX QUI A CETTE LECTURE A INSPIRE UN MESSAGE. A Bientôt!

bergamotte

Pastelle 27/09/2012 21:29

J'arrive ici après un commentaire chez moi et je suis terriblement bouleversée de ton histoire.
Bien sûr, tu as fait le bon choix.
Et c'est pas normal que ce soit aussi dur à assumer, ce choix.
Je voudrais t'aider, au moins un peu.
Où habites tu ?
Avec un peu de chance c'est pas loin de Lyon ?
Et sinon, tu me donnes ton adresse en privé ?
A bientôt, ici ou là.

coco 26/09/2012 19:15

j'ai aussi suivi le lien d'adam et suis très touchée, je vous souhaite de tout coeur de trouver l'aide nécessaire, il y a quand même dans notre pays des associations qui aident les gens, et surtout
des femmes et des enfants victimes de violence, mais il n'y a pas assez d'aide évidemment et je sens que vous avez la force et l'amour de votre enfant pour en sortir et je vous embrasse.

L'Amer 26/09/2012 12:44

Que dire sinon vous souhaiter tout le courage de la Terre, et tout ce qu'un être humain peut souhaiter de bon à un autre... Vous êtes un peu de lumière - celle de la force, de la lucidité, de tous
ces grands mots qui ne suffisent pas à exprimer la réalité - dans un monde qui serait plus moche sans vous.

Je vous embrasse. Tenez-nous informés.

PAFLARAGE 26/09/2012 08:42

bonjour;votre texte me bouleverse, votre histoire (je viens de chez adam c'est mon pôm-pôte de blog).
mais vous êtes courageuse, et rebelle.je ne peux que vous dire que votre histoire me touche, profondèment.et je vous souhaite tt le bonheur du monde pour vous et votre enfant.
j'ai connu, je connais ces souffrances, au bout du tunnel vous trouverez quelque chose, courage!je vous embrasse ainsi que votre enfant.paf@

fanfanchatblanc 25/09/2012 22:58

Bonjour Bergamotte.. Via Adam je découvre ce qui ne devrait pas exister dans un pays aussi riche que la France.. Les victimes de violences conjugales se battent pour protéger leurs enfants.. Suis
sensible à ton courage et à ta détresse.. N'y aurait-il pas dans ta région une association susceptible de t'aider d'une façon plus efficace..d'autant que d'après la nouvelle loi c'est au mari ou
compagnon de quitter le domicile familial et non l'inverse.. Je sais que ce n'est pas facile mais suis outrée de voir que c'est la perversité qui gagne. Je te souhaite beaucoup de courage et si je
peux t'aider d'une façon ou d'une autre, n'hésite pas. Amitié.

Lamba 25/09/2012 21:58

Je partage les commentaires précédents et remercie Caroleone d'avoir transmis le message. Le principal, même si c'est dur, est d'avoir choisi la liberté.
S'il est possible de faire quelque chose...
Amitiés.

Caroleone 25/09/2012 21:09

Bonsoir Bergamotte,

J'ai suivi le lien d'Adam et me suis permise de lire ta triste histoire, si je peux t'aider en quoi que ce soit, même moralement je le ferais avec plaisir, on peut chacun de nous avec une petite
goutte d'amitié et d'entraide certainement t'aider à offrir une baguette de pain chaud à ton petit bonhomme et ainsi alimenter une petite rivière de solidarité. Je sais ce que c'est également de
devoir priver ses enfants ( j'en ai 4 et on les a élevés avec un seul petit salaire)néanmoins je sais aussi que lorsque l'on se croit arrivés au plus bas, alors comme par miracle on ne peut que
remonter. Et la vie est cette éternelle succession de hauts et de bas, simplement on oublie de se le rappeler pour se réconforter. N'hésite pas donc à saisir les mains tendues et je te souhaite
beaucoup de courage , tu vas t'en sortir il faut y croire.

Toutes mes amitiés

caroleone

Adam 25/09/2012 20:18

Bergamotte, merci pour les nouvelles, j'ai ma larme car personne ne devrait manquer du nécessaire et surtout un enfant!
Bisous et plein d'énergie positives ;0))

bergamotte 25/09/2012 10:43

Bonjour à tous, je viens de chopper un ordi comme dit Cardamone mon amie! Depuis la parution de cet article j'ai bénéficié d'un colis alimentaire pour moi et mon fils...C'est dur mais en même
temps, ne plus avoir peur à l'idée de manger c'est trop bon...Autre chose de vraiment merveilleux savoir que cette "tranche de vie" ne laisse pas indifférent...Merci Adam, Merci Cardamone,Merci
Nicole, Merci Nadine, Merci Hervé, Merci Chrystelle...Merci à ceux qui laisseront un com : ça m'aidera à recharger les piles de mon moteur : ma soif de vivre! biz! bergamottement votre!

Adam 23/09/2012 23:17

Et re boulette, j'ai oublié de changer le pseudo je viens de faire une blague à Paflarage.............
Bizz...bizzz

Le Piaf 23/09/2012 23:14

Bisous à toi aussi Cardamone, je me suis mélangé les pinceaux !!

Adam 23/09/2012 19:17

De tout coeur avec toi, je connais ce dont tu parles et ça m'a remué ! Courage petite Cardamone, des jours meilleurs vont venir car tu as fait le bon choix : refuser la violence!
Bisous à vous deux :0)

Cardamone 23/09/2012 22:14



Salut Adam et merci tout plein! 


Bergamotte ne peut pas te répondre pour le moment vu qu'elle n'a plus Internet chez elle mais je pense que dès qu'elle pourra choper un ordi elle le fera. 


Tout plein de bisous. A +



Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche