Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 14:46

http://fmrid.files.wordpress.com/2010/12/leiter2.jpg?w=604

           Saul Leiter

 

 

 

Je ne savais plus si j'étais encore dans la ville ou si je m'enfonçais déjà dans ma rêverie. Un bout de matière nocturne semblait s'immiscer dans la dureté du bitume, le contour des immeubles flottait en murmurant un air mélancolique que je connaissais bien, je bougeai la tête pour le saluer et laissai s'échapper la lassitude d'une matinée au bureau.

 

C'est alors qu'il apparut. Il était moi, il était toi, vous, nous, tous les bruits et tous les silences, l'éclat des rêves et l'amertume des renoncements. Je plongeais dans l'eau salée et irisée de ses yeux désirant m'y noyer. Je le sentis m'entourer, j'oubliais tout, tout me revenait, je perdis mes repères et mes frontières, l'horizon se défit, j'étais le monde.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cardamone - dans Rêverie
commenter cet article

commentaires

Dalva 31/01/2014 16:43


Très intriguée par cette photo. J'essaie de comprendre.


Et ton texte est très beau.

cardamone 01/02/2014 22:10



Merci!!!


Oui, c'est ce que j'aime dans cette photo, ce côté intrigant!


 



Esclarmonde 29/01/2014 21:12


Un des brefs moments où l'on a l'impression de maîtriser les éléments et son destin... Très joliment raconté, bravo à toi, bises et à bientôt

Cardamone 31/01/2014 22:26



Peut-être parce que c'est aussi un moment où l'on ne cherche plus à maîtriser?? Merci Esclarmonde! Bisous! Bon week-end!



Yosha 28/01/2014 23:37


La photo est magnifique, un peu troublante et ce temps d'un frisson est à son image, intense et riche. Ces moments où l'on se sent partie d'un tout qui nous dépasse sont tellement
précieux et imprévisibles... ça m'a fait du bien de lire ton texte. Merci Cardamone !

Cardamone 31/01/2014 22:23



Et ça m'a fait du bien de lire ton com. Merci yosha!






Jonas D. 28/01/2014 23:17


Ce rêve semble idéal. Nous tous, réunis en un monde qui serait toi. L'idée me va. Tu vis où en ce moment ? Sur Cardamone, une planète azur aux contours dorés.


Jonas

Cardamone 30/01/2014 22:47



Un monde qui serait moi mais vous aussi hein! welcome! bienvenue en jonasque-louvesque-carolesque-yoshaque-cardamonesque&Cie club de rêverie! Merci Jonas



Carole 28/01/2014 14:43


Une sensation qu'on a, parfois, si intensément, et qui nous laisse toujours dans le trouble, ensuite. Tu dis bien cela.

Cardamone 30/01/2014 21:12



Merci!Bonne fin de semaine!



Anne-Marie 28/01/2014 08:06


"Bouge pas, c'est ma place à moi


Mon abri, mon toit


J'habite tes bras


Là où me caressent tes doigts"


Ce texte me fait penser à ces mots de Jean-Jacques Goldmann

Cardamone 28/01/2014 23:04



Ah les bras-abris!



louv' 28/01/2014 08:02


Quelle poésie ! Etre ...le monde...lorqu'"il" apparaît....


De si bon matin, tu illumines ma journée :)

Cardamone 28/01/2014 21:52



Ah les extases de rêverie, il n'y a que ça de vrai!


Merci Louv'! Fais de beaux rêves!



Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche