Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 17:32

http://www.bricabook.fr/wp-content/uploads/2013/04/village.jpg

                                                        © Romaric Cazaux

 

 

Ici, il pouvait lui parler, l'écouter. En  ville, c'était impossible. Elle avait peur du bruit, peur des gens, elle disait que la laideur allait tout étouffer. Elle avait beaucoup changé, perdu cette énergie lumineuse et généreuse, ce sourire de toute son attitude qui la rendait si séduisante. Il avait cru qu'elle surmonterait ça, mais c'était pire que jamais. Elle s'était mise à disparaître à la moindre contrariété. Parfois seulement quelques heures, parfois beaucoup plus. Il avait passé un mois sans la voir. Il était incapable de vivre sans elle. Elle n'avait pas tort, la laideur envahissait tout, Laure était ce qui lui restait de beauté, de douceur, ce qui faisait danser un peu sa vie. Et puis un jour, elle était revenue. Ils avaient décidé de déménager.

 

Ils étaient bien ici. Elle aimait se perdre dans la contemplation du ciel, des pierres, on sentait que c'était ça la vraie vie maintenant pour elle. Il lui prenait la main, si gracieuse, si légère, aérienne, et elle l'emmenait se baigner dans l'océan de nuages. Ici, tout était sensation, frémissement, plénitude. Les horreurs des méandres du mental humain étaient oubliés. Ses grincements infernaux s'étaient tus. Tout était parfait comme en une aube nouvelle.

 

Oui, vraiment, il avait bien fait. Juste après leur désaccord à Bordeaux il avait regretté son attitude. Ca n'allait pas bien entre eux. Elle se froissait pour un rien. Mais c'est qu'ils n'étaient pas au bon endroit. Les tensions, les conflits, il s'en rendait compte maintenant, c'était ce lieu qui n'était pas fait pour eux, cet espace hostile, toxique, qui asphyxiait l'amour. Non, vraiment, il avait bien fait. Ce jour où elle lui avait dit "Je pars. Paul, tu deviens fou, tu me fais peur." Il avait bien fait de la frapper. Ce sang qui avait coulé les avait purifiés. Il avait détruit ce qui en elle les trahissait. Ce corps superbe mais si faible... Maintenant son âme resterait toujours ici. Il le sentait bien, elle aimait ces lieux, elle y resterait avec lui, fidèle à jamais.

 

Cardamone

pour l'atelier d'écriture de Leiloona

Partager cet article

Repost 0
Published by Cardamone - dans Images et mots
commenter cet article

commentaires

Carole 20/04/2013 14:41


C'est glaçant. Cela m'a un peu fait penser au meurtre de Marie Trintignant, même si bien sûr il y a de grandes différences aussi.

Morgane 18/04/2013 10:11


Ouuuf !!! Quelle chute ! Je n'avais absolument pas pensé à un mari violent.


Il reste persuadé qu'il a bien fait d'être son bourreau ... Que tout est résolu ... Triste destinée ...

Cardamone 21/04/2013 00:00



Dans son genre, avec beaucoup de justesse et de finesse, ton texte est assez terrible aussi!


Bonne nuit! Bon dimanche! Et merci pour ton commentaire!



Jonas D. 16/04/2013 16:50


L'amour à mort, inenvisageable et pourtant... Voici l'exemple d'un amour contrarié, déséquilibré. Preuve que l'amour ne résoud pas tout, qu'il a aussi son intégrisme et qu'il peut tuer. Quand
l'amour est son contraire. C'est très bien écrit Cardamone.


Jonas

Cardamone 17/04/2013 01:02



Ah l'amour! Pour le meilleur et pour le pire...


Merci Jonas. Belle et bonne semaine.



Labaronne 15/04/2013 23:21


c'est.........brrrr magnifique et terrifiant à la fois, quand j'ai lu la chute j'ai pensé immédiatement au blog des desnoueurs, tu connais ? non ? je te mets le lien, tu comprendras surement
pourquoi j'ai fait ce rapprochement, et si tu as le temps tu remonteras dans son blog c'est prenant : http://lesdesnoueurs.over-blog.com/

Cardamone 17/04/2013 00:46



Merci!!! Non, je ne connais pas mais vu qu'enfin ma connexion a l'air de refonctionner, je vais y faire un tour très
bientôt!


Belle et douce semaine



Leiloona 15/04/2013 22:44


Hum, tout le texte est construit sur une "belle" tension.

Cardamone 17/04/2013 00:13



Merci


Belle semaine!



stéphanie 15/04/2013 22:23


Moi aussi j'ai relu 2 fois je n'étais plus sure, et si, une fidelité non choisie sur le coup!

mamido55 15/04/2013 21:07


Eh ben, quelle chute... J'ai relu deux fois pour être bien sûr... Mais en même temps, c'était prévisible. Je pense à la chanson de Johnny Halliday "Fou d'amour"

louv' 15/04/2013 08:13


Qui peut savoir ce qu'il se passe dans un esprit torturé par un amour perdu ? Tu offres une possibilité...

Cardamone 17/04/2013 00:10



Et pourtant c'est une idée que je trouve belle, le ceux qu'on aime continuent à vivre en nous



Yosha 15/04/2013 07:00


Cette chute... ça m'a donné un coup au coeur. Mais je m'y étais un peu préparée, je ne croyais pas vraiment à une happy end. Bonne semaine Cardamone !

Cardamone 17/04/2013 00:09



Et pourtant j'aime bien les happy end... Je ne sais pas pourquoi j'ai un peu de mal à en écrire... Il faudrait sans doute que je fasse un effort de ce point de vue là!!!


Bonne semaine Yosha






flipperine 14/04/2013 23:38


un joli texte

Cardamone 17/04/2013 00:05



Merci.



Esclarmonde 14/04/2013 22:42


L'amour jusqu'au bout de la folie et de la violence. Un suspense bien mené. Passe une belle semaine, bises


Esclarmonde

Cardamone 17/04/2013 00:05



Merci. Très belle et bonne semaine à toi. Bises



Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche