Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Juste une ombre vraiment?

11 Juillet 2012 , Rédigé par bergamotte Publié dans #Littérature

SAM_0486.JPG

 

Juste une ombre

de

Karine Giebel

 

Un roman noir qui porte bien son appellation ! Voilà ce que je dirais de l’ouvrage de Karine Giébel. Dés les premières lignes une sorte de malaise vous envahit. « la rue est longue. Etroite. Obscure et humide »quand un livre commence comme ça, quelque chose nous dit houlala ! ça va pas être tout rose, tout rose hein ?!

 

Ben non, dans l’univers de Madame Giébel, rien n’est tout rose, tout rose…Avec un style parfois abrupte, vif, tranchant et d’autre fois plus lent, plus descriptif, cette auteur mène tambour battant ses lecteurs au cœur de son intrigue.

 

Elle sait distiller avec dextérité, les sensations qui font mal, les situations qui déboussolent, les personnages qui dérangent. Le désespoir est comme un incontournable entre chaque ligne. Chez elle quand le méchant vous dit que vous allez mourir ben vous mourrez. Vous ne mourrez pas gentiment, dans un souffle, en prononçant de très belles mais inaudibles phrases…Non vous mourrez en vous étouffant avec votre propre sang. Vous mourrez dans les spasmes. Vous mourrez de l’indifférence ou de l’incrédulité. Vous mourrez en pleine rue sous les yeux de tous. Vous mourrez de manière prévisible, annoncée, dans un monde où tout s’explique mais qui n’a rien compris.

 

Les personnages de Madame Giébel, me font penser à des clichés en noirs et blancs de gens atypiques. Ils m’attirent, m’effraient, me donnent la nausée, mais je les regarde quand même Ils ont tous plus ou moins tourné le dos à un moment ou un autre à ce qui les rendait humain : amitié, amour, fraternité, camaraderie , rêves, ambitions, sentiments.

 

En refermant l’ouvrage et malgré une vieille note d’espoir qui semble vouloir retentir à la fin de l’intrigue, je suis soulagée. De quoi ? sans doute que ça ne soit que du papier . Sans doute parce que dans la vraie vie c’est pas comme ça ! On vous accueille, on vous écoute, on ne laisse pas les apparences prendre le dessus, personne n’est dupes ! Et c’est à ce moment là qu’éclate sous mes yeux  le talent de madame Giébel : m’avoir fait croire que son livre bien noir, très morbide et violent n’était qu’une fiction, alors qu’en réalité, il prend racine directement dans le plus chaud de nos peurs primales, et le plus triste surtout, dans notre actualité .

 

Challenge Douce France d'Evy

Challenge douce France

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sandreve 11/07/2012 20:33

merci!pour l'ouvrage cette auteur a du talent sauf que c'est vraiment âpre! donc pas de tracas! Carpe diem!

Anna Ka 11/07/2012 13:21

J'adore ton billet... mais je crois que je ne lirai pas le livre!