Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 22:17
 
SAM_3293.JPG
 
 
 
A l'heure ou s'ouvre à Aix-en-Provence,le mémorial  du camp des milles ( www.Campdesmilles.org), laissez moi vous parlez d'un coup de coeur qui se fait de circonstance.
 
 
J'ai découvert l'auteur il y a peu : Tatiana de Rosnay. En cela je remercie Evy, qui m'a permis de jeter un regard neuf sur la production Française avec son challenge. j'ai commencé ce livre au soleil, en fin d'après midi...et je me suis arrêtée dans la nuit vers 4heures du matin...
 
Un peu sonnée, comme à chaque fois qu'une histoire me happe dans une autre dimension. Un peu étourdie donc, et terriblement désolée...
 
" Elle s'appelait sarah" est une fiction, qui se déroule durant la deuxième guerre mondiale. le nerf de l'ouvrage c'est le fil de l'histoire que Julia Jarmond Journaliste d'origine américaine va dérouler devant nous.
 
Elle tire sur le fil de  l'histoire de Sarah et de sa famille. Elle tire même si ça résiste, même si ça craque, même si ça fait mal... Elle détricote l'épaisse couverture de non dits, de passé sous silence, d'enfouis dans les mémoires...Elle pousse tout le monde à la suite de ses hommes, femmes enfants, que l'on a parqué un jour dans un stade comme des bêtes.
 
L'histoire est terrible, se raccrocher à l'idée que c'est "pour de faux" ne marche pas. Alors on doit affronter la vérité qui se profile derrière les mots, et  les maux. On essaye de se dire "ah! les salauds de..." mais la suite est dure à cracher, un pan de notre histoire  française dont on ne se vente pas, et par dessus lequel on va même jusqu'à coller du papier peint neuf pour y faire habiter des gens nouveaux et sans histoire de guerre!
 
Pauvre Sarah, pauvre Michel...Pauvres tous les enfants du monde d'hier et d'aujourd'hui, que les adultes, qui décidément ne comprennent rien à la pureté et au fragile, ne savent pas protèger.
 A l'heure où Paris Match fais son chiffre d'affaires sur des photos de petits cadavres troués  et inertes, je me demande que dirais-je quand le jour viendra où, un enfant de demain me demandera :
"-mais tu savais? et pourquoi n'as-tu rien fais?"
 oui je me demande ce que je répondrai...Oui je savais, même que je savais trop pour pouvoir bouger!
 
Un livre à lire, à faire lire...Pour mémoire et savoir.
  
 
     
 
 
   
 
 
 Pour le challenge Douce France proposé par Evy


Bergamotte
(Illustration de Sandrine)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bergamotte - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Yoko T 12/09/2012 22:33

Elle est très belle l'illustration de Sandrine

Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche