Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

D'acier, Silvia Avallone

7 Juillet 2012 , Rédigé par Cardamone Publié dans #Littérature

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/3/7/6/9782867465673.jpg

 

Il y a beaucoup de vie et d'énergie dans D'acier, beaucoup de beauté et beaucoup de laideur, "du bleu partout, à l'infini, le ciel et la mer ensemble. Tellement de bleu à en chavirer. Le silence limpide du soleil", et le mur des barres d'immeubles, la désolation, la misère -"comme la vie et la mort qui s'insultent".

 

Il y a du désir et de la violence, beaucoup de sensations et d'émotions - désir incestueux, désir interdit, désir de meurtre "dans ce pays de merde" où "les femmes se font tuer par leur mari et personne ne dit rien" - désir de vengeance

"Elle aurait voulu le voir crever là, écroulé par terre agonisant...

Après lui rouler dessus avec la voiture, l'écrabouiller sur la chaussée, le réduire en bouillie, comme le ver de terre qu'il était."

Mais aussi des instants de pure sensation

"Elle entrouvait la bouche et percevait l'arrière-goût de poils de chat et d'algues si fort à cet endroit. Elle ressentait tout, elle n'était que sensation"

 

D'Acier est sans doute un bon roman social, mais c'est avant tout un livre plein de vie - Sivia Avallone une Zola des temps modernes, mais avec vue sur l'île d'Elbe.

 

Cardamone

 

Comme le dit très justement Lucie "Un excellent roman sur la misère de la Toscane ouvrière et sur cette période de la vie où l'innocence se perd mais où les rêves se forment."

 

 

http://3.bp.blogspot.com/-UxBxOfBL4fM/T5GFwPcqv7I/AAAAAAAABJk/e8ZOhR1Xjto/s320/NatGarAndBlue.jpg 1ère étape du voyage en Italie

 organisé par Nathalie 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nathalie 14/07/2012 12:32

Ah bien mais je ne connaissais pas du tout, merci pour ton billet ! (désolée pour le retard, je débarque de vacances)

bergamotte et cardamone 17/07/2012 20:15



Bon courage pour le retour!



lucie 09/07/2012 14:51

lu l'été dernier dans le cadre du prix elle il m'en reste un souvenir de béton chaud, d'odeurs d'essence, des images de jupes, de rouge à lèvres...il y a toujours un temps quand on est adolescent
où l'on veut aller plus vite que la musique, s'écarter de là où l'on vient pour ne pas s’encroûter avec nos parents, parce que l'on croit que l'on vaut mieux et eux ne nous laissent pas tester les
limites car ils ont peur. C'est un peu tout ça ce roman...

Cardamone 09/07/2012 16:45



Très juste et bien dit!