Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 20:32
Daniel Firman

Daniel Firman

 

 

 

Une épidémie étrange s'abattit sur les hommes du Royaume des Objets - ils perdaient leur visage et leurs couleurs aussi. Pour guérir, il suffisait de renoncer à tout ce qui ne servait à rien - se libérer du maléfice aveuglant des Objets, retrouver la chaleur des liens fraternels. Rares étaient ceux qui y parvenaient. La plupart préféraient rester ainsi.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cardamone - dans Images et mots
commenter cet article

commentaires

Jonas D. 04/07/2013 11:02


Nous sommes devenu une population-objet, chacun à sa place, une place pour chacun, sur l'étagère. Luttons, luttons. Bises.


Jonas

Pascale Madeleine 22/06/2013 10:45


Moi aussi j'adore l'image !


Dommage que nous ne soyons pas prêts, pour la plupart à renoncer à ces objets...


Trop habitués que nous sommes, le superficiel a enveloppé insidieusement nos âmes...


Belle réflexion Cardamone

Carole 21/06/2013 23:44


Une peste répandue... "ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés".

Adam 16/06/2013 22:34


 





 


Bonsoir C@rd@mone,


vivre léger dans sa tête avec l'essentiel, ça ne vient pas tout seul ! Certains font de la compensation en s'entourant d'objets. Mais je comprend que les souvenirs sont importants le tout est de
trouver le juste milieux pour être heureux !


J'adore ton image qui colle bien à ta prose, belle réflexion


Bonne fin de soirée,


bisous

Cardamone 17/06/2013 13:31



Oui, le tout est de trouver ce qui est juste pour nous. Mais j'ai le sentiment qu'on est incité à avoir un rapport étrange aux objets, aux marchandises. Beaucoup trop de pub sans arrêt par ex
dans les émissions pour enfants pour des produits considérés comme mauvais pour la santé


J'aime bien la citation de Gandhi "Vivre simplement, pour que simplement d'autres puissent vivre"...


Bisous mon pom'pot' A+



Yosha 13/06/2013 21:44


Déjà la photo est géniale et ton texte est parfait ! C'est vrai qu'on devient tout terne, triste et insignifiant à courir après des choses matérielles... Et pourtant ce n'est pas si facile de
renoncer, peut-être par peur de se retrouver face à soi-même, sans le poids de tous ces objets qui forment une carapace creuse mais rassurante. Ca me fait penser à Grand Standigne de
Raymond Queneau. Bonne soirée avec juste l'essentiel !

Cardamone 16/06/2013 22:50



Merci Yosha, j'adore ton commentaire, tu as toujours des mots très justes pour dire les choses!


J'aime beaucoup cette photo moi aussi... quelque chose de notre moderne humanité...





Joyeuse semaine!



louv' 13/06/2013 11:13


Ceux qui y parviennent sont plus riches que les autres..

Cardamone 16/06/2013 22:36



Je le crois aussi Louv'.


Passe une bonne semaine, pleine de vraies richesses!



flipperine 12/06/2013 23:34


il n'est pas tjs évident de se séparer d'objets même s'ils ne servent plus ils peuvent rappeler un bon souvenir

Cardamone 16/06/2013 22:07



C'est vrai, c'est difficile. Bonne semaine



Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche