Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 20:47
Roa
Roa

Comme le crocodile de Roa

s'allonger

- laisser tomber? -

juste un instant

à l'abri du mur

l'esprit flottant

durer

dans la douceur

du laisser faire

la misère

la guerre

tu agonises

ne rien entendre

se laisser vendre

veule

fermer sa gueule

s'enivrer de beauté

dans un frisson de soie

d'une rose qui fanera

capituler

inspir expir

oubli du pire

aveuglée

mes mots morts

foule conforme

consomme

confuse

complice

âme nécrosée

on s'abandonne

papillonne

sans passion à reculons

vers un bûcher

de rêves cassés

Tant pis

je m'envole

avec toi

tu ris

mon amour toujours

tenus par le fil

d'un rêve stérile

caresse de vent

parfum de printemps

tout va bien

je ne vois rien

un noeud coulant

autour du cou

comme un bijou

brillant

lentement

se resserre

on laisse faire

Partager cet article

Repost 0
Published by bergamotte et cardamone
commenter cet article

commentaires

Carole 21/02/2016 00:50

On laisse faire. Car c'est encore la vie, cette mort de l'amour.
Difficile liberté !

Esclarmonde 17/02/2016 21:23

un laisser aller qu'on finit par accepter, voire à souhaiter tellement on doit tenir, tenir le reste du temps. Contente de te retrouver, bises

bergamotte et cardamone 17/03/2016 14:32

Moi aussi, contente de te retrouver!

Pour le laisser-aller, tout nous y pousse, c'est sûr - après, va savoir, peut-être qu'on tiendrait mieux avec plus d'énergies collectives et généreuses???

Bises! Bonne journée!

Nathanaël 06/02/2016 18:42

Oh oui laissons faire, quel rempart ? Quel bouclier ? Quel contrefort ? soyons l'eau, le vent ; rions du nœud coulant, rions de la vie... Tant pis ! Bonsoir Cardamone heureux de lire tes mots vivants.

Cardamone 02/03/2016 16:31

Mais si nous sommes tous et tout le temps l'eau, Nathanaël, est-ce que tout ne va pas être recouvert? Est-ce qu'il ne faut pas l'eau et l'île, le vent et le contre-vent, le rire et les larmes??
Heureuse de lire les tiens, tes mots vivants, merci!

almanito 03/02/2016 22:19

Une lucidité glaçante mais tout de même, le rêve est là et à deux, peut-être que tout est plus supportable...

almanito 04/02/2016 15:40

je pensais que tu avais abandonné le blog. Ravie de renouer avec tes textes:)

Cardamone 04/02/2016 14:18

Merci les filles de revenir malgré ma quasi-désertion! ;)

Yosha 28/01/2016 15:53

On oscille entre le rêve fantasmé et le cauchemar de la réalité mais en tout cas ça m'emporte

Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche