Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 20:59
Alain Kleinmann

Alain Kleinmann

Au fatras de fadeur

à la suie des rancoeurs

elle offrit une chanson rêveuse

rognée par les ombres

des remous de mélancolie

des coulures de berceuses

pour aérer l'espace sombre

d'où suinte une odeur de moisi

Partager cet article

Repost 0
Published by Cardamone - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Jonas D. 15/04/2015 10:54

Un air léger pour assainir un air pesant. Jonas

Anne-Marie 14/04/2015 16:40

Rien de tel qu'une berceuse rêveuse pour repeindre le quotidien de tendresse...

MD (Louv') 13/04/2015 20:28

Même si je te trouve un grand talent, je ne peux m'empêcher de penser que dehors, loin des odeurs de moisi, il y a la beauté, la vie...
Es-tu passée en Corse, chez Alma ? Tiens, regarde : http://almanito.over-blog.com/2015/04/en-vrac.html
Bises d'Opalie....

almanito 13/04/2015 08:28

Une atmosphère délétère et angoissante évoquée en quelques mots, quel talent!
Mais tout de même, c'est le printemps, on a envie de dire à la chanteuse mélancolique: ouvre les fenêtres;)

Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche