Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 09:15
La route des coquelicots.
La route des coquelicots.

Il y a bien longtemps je vous avais fait l'éloge d'un ouvrage de Françis Dannemark.J'avais alors aimé la tendresse, la douceur et l'élan de vie qui émanaient de ses personnages.A tel point que j'avais voulu partager cela avec le plus grand nombre. Voici que ce magicien recommence, là, il mêle son écriture à celle d'une autre personne Véronique Biefnot...Ah! ces deux là s'y entendent pour tracer une route de lecture qui fait battre le cœur! On n'est pas très rassuré de suivre leurs personnages, ça avance certes, mais aux pas incertains de vieilles dames, ou en rasant les murs comme une jeune femme sans papiers qui ne veut surtout pas attirer l'attention sur elle, de peur de dévoiler son identité. Il y a des projets fous, oui!!!Mais, aussi folles que peuvent l'être les choses que l'on est prêt à faire pour un peu de bonheur : mentir, se cacher, laisser derrière soit tout ce qu'on a de plus précieux, taire une partie de son existence, de son être pour gagner en normalité, et rêver malgré tout aussi...Alors en lisant ce livre j'ai parfois eu envie de mettre mes mains devant mes yeux, ou de lever ces derniers au ciel en disant "Oh! non!!!pas ça". Mais parfois j'ai eu aussi sincèrement mal, de réaliser qu'au travers de fictions, se nouaient et se dénouaient invariablement dans notre vie et en dépit des leçons du temps, les mêmes histoires, les mêmes peurs, les mêmes erreurs qui bouleversent les destinées des hommes depuis la nuit des temps. La route des coquelicots n'a rien d'une gentille histoire, on s'en rend compte après, lorsque l'on referme le livre, et qu'une furieuse envie de le relire nous prend. L'équipée de ces fragilités a des racines dans nos réalités quotidiennes. Les personnages y vivent des choses "pas bidon" et marchent, bon an mal an, vers une paix à laquelle nous aspirons tous. J'ai aimé l'humanité disposée avec soin dans chaque chemin. J'ai aimé le fait que de bonnes intentions ici, ne pavent pas irrémédiablement, une route vers l'enfer, mais plutôt vers un cadre de vie où même si se heurtent et s'égratignent les différences, l'amour a sa place! Car enfin,ne vous est-il jamais arrivé de regarder le visage d'une personne âgée et d'y saisir un instant la lumière d'un autrefois endormi? N'avez-vous jamais pensé d'une personne qu'elle était rebutante au possible et que vous n'aviez décidément rien en commun, et puis un jour de découvrir que votre jugement était faux, et que tout vous rapprochait de cette personne? N'avez vous pas admiré avec passion un objet et puis un jour en reculant d'un pas considéré soudain que cela n'en valait vraiment pas la peine sous cette lumière? Parfois, ne vous dîtes vous pas, "jamais je ne ferai, ni ne laisserai faire cela" tandis qu'à votre côté tout se rejoue sans que vous interveniez?Si vous n'avez jamais expérimenté tout cela, prenez la route des coquelicots, et vivez le. Mais si vous avez été confrontés à cela, marchez tout de même encore un peu sur cette route, ne serait-ce que pour vous souvenir que rien n'ai jamais perdu lorsque les peurs sont surmontées, les frontières de l'ignorance passées, et qu'en chacun de nous brûle une veilleuse de générosité qui peut allumer des incendies de bonheur!

Merci à ces deux auteurs de m'avoir donner envie de partager à nouveau : c'était devenu trop difficile!

Bien à vous et heureuse de revenir!

Bergamotte

Partager cet article

Repost 0
Published by bergamotte et cardamone
commenter cet article

commentaires

Esclarmonde 27/02/2015 16:11

Cela ressemble à une plongée dans des sentiments très humains et très communs à nous, gens ordinaires, et ça fait plutôt envie ce genre de lecture, merci de la suggestion et de ton texte plein d''enthousiasme. De plus, si ça t'a fait du bien à l'âme, tant mieux ! Bises, passe un bon week-end

bergamotte 27/02/2015 19:11

Merci Esclarmonde! Oui c'est du très simple, du " petit monde" qui est le notre en somme! de temps à autre de simples lignes peuvent faire du bien à l'âme et à la vie aussi!!!! et puis rêver et regarder au travers des fêlures moi je dis qu'il n'y a rien de mieux ;o) Bises et très doux week-end à toi!

Jonas D. 27/02/2015 00:21

Toutes et tous ne se dévoilent pas forcément à l'autre. Ainsi parmi dans les rencontres, il n'est pas rare de faire fausse route. Puis chemin faisant, les chemins se rencontrent à nouveau et l'éclairage est subitement différent. Qui a changé, est-ce l'un, est-ce l'autre ? Rien n'est plus intéressant qu'un préjugé ou qu'une erreur d'appréciation, car dans ces deux cas, non exhaustifs, le doute s'installe, et le doute est quand même un prologue à la sagesse. Merci pour cet article sur ce bouquin qui résonnera peut-être dans un autre coeur que le tien. Jonas

bergamotte 27/02/2015 19:09

Salut Jonas! et merci de ton commentaire! j'avais oublié combien tu pouvais être poétique et profond dans ton anlyse! C'est un plaisir de retrouver tout le monde! je n'y croyais plus!!!!!! j'espère oui que ce livre fera écho auprès de plein d'autres coeurs, et oui à l'erreure quand elle t'ouvre de nouveaux horizon de penséeset quand les préjugés tombent!

Anne-Marie 26/02/2015 13:21

Déjà le titre m'interpelle, j'aime tellement ces fleurs des champs. Et puis ton résumé et ce que j'y perçois d'humanité et de fragilité, tour ça me donne envie d'emprunter cette route fleurie...

bergamotte 27/02/2015 19:06

Je te souhaite un bon voyage alors!!! Les coquelicots me fascinent, vermillons et plein de vie au bout de leurs tiges et dés que tu les cueilles...ils se fânent et perdent leur éclat...fragilité quand tu nous tiens :o)

Présentation

  • : Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • Le blog de Bergamotte et Cardamone
  • : Ecriture Poésie Histoires
  • Contact

Recherche